Les Ruines d'Erkenbert

Sur les traces d'Erkenbert

Les Ruines d'Erkenbert Les ruines de l’ancienne collégiale St. Maria Magdalena et leur tour, sont attenantes à la partie ouest de l’église des Douze Apôtres (Zwölf-Apostel). En 1119 le monastère des chanoines augustins ainsi qu’ un hôpital furent fondés par Erkenbert (Eckenbert), ministérial de l’évêque de Worms Burchard (Buggo) II; l’église, bien qu’inachevée, fut consacrée en 1125 par Buggo. En 1134 la fondation fut confirmée par le pape. 

Un incendie en avril 1171 endommagea l’église; la nouvelle consécration de 1181 concerne probablement l’achèvement des travaux de reconstruction. Vers 1200 on éleva un jubé, encore existant; il fut voûté au I4e siècle au moment où on munissait la longue nef de grandes fenêtres ogivales.

Le monastère fut dissous par le prince électeur Frédéric III en 1562 et le bâtiment collégial fut mis à la disposition de nouveaux colons calvinistes des Pays-Bas. De ce noyau est née la ville actuelle.                          

Durant la guerre de succession du Palatinat en 1689 le bâtiment fut entièrement brûlé par les occupants; seul le chœur de la collégiale fut provisoirement restauré. Il fut cependant démoli jusqu’au jubé en 1820, devant céder la place au grand temple protestant nouvellement construit. La tour de flanc du chœur fut adjugée au nouveau temple. Les restes du site collégial servaient de carrière et furent utilisés pour la construction de la mairie au milieu du 18e siècle. 

Les "Erkenbert-Ruine" (ruines de l'ancien collège de chanoines) lors du Festival d'Eté. Le reste des murs d’enceinte de la nef fut utilisé entre 1912 et 1914 d’après les plans de l’architecte Heinrich Henes de Stuttgart pour la construction du musée d’histoire municipale Erkenbert et d’une salle de mairie. De nouveau consumé par le feu durant la seconde guerre mondiale les restes des annexes et des encastrements furent enlevés pour la plus part.                                                   

Aujourd’hui ces ruines sont volontiers utilisées pour des manifestations culturelles, cinéma de plein air, représentations musicales, spectacles et autres… Le nom du fondateur continue de vivre sous la désignation populaire de «ruines d’Erkenbert».

 

 

 

 
 
  • Erkenbert Ruins
  • Ruina Erkenberta
  • Erkenbertruine

en cas de questions concernant cette page:
Mme Ramona Bischer
ramona.bischer@frankenthal.de

06233 - 89 411